logo
Nos services :

Référencement Naturel (SEO)

Référencement Payant (SEA)

Display & Programatique

Optimisation Conversion & UX

Social Media Optimisation

Contactez nous :
Agence de conseil en stratégie digitale et réalisation web

01 80 20 85 06

info@88digital.com

88 Digital, Le Village by CA, 55 Rue la Boétie, 75008 Paris

Top

La nouvelle stratégie produit de Quo Vadis

La-nouvelle-stratégie-produit-de-Quo-Vadis

La nouvelle stratégie produit de Quo Vadis

A l’origine petite PME familiale de Carquefou, en Loire-Atlantique, Quo Vadis et ses agendas papier n’a fait que s’agrandir et surfe aujourd’hui encore sur le succès. Pour autant, on constate que l’entreprise adopte aujourd’hui une nouvelle stratégie produit.

1- Un ancrage dans la cour des grands.

De 1954, date de sa création, à 1999, date de son rachat par le groupe Exacompta Clairefontaine, Quo Vadis était restée une petite entreprise familiale et indépendante. Elle est devenue leader pour les agendas scolaires en papier, ainsi que pour les agendas papier en année civile. Quo Vadis, c’est le leader du marché des agendas papier en France, avec notamment environ 65 % des agendas de poche. Ses produits sont traduits dans une dizaine de langue. Elle s’exporte dans au moins 75 pays.
Elle a de nombreuses concurrentes.

Citons la marque Exacompta, qui elle aussi fait partie du groupe Exacompta Clairefontaine. Il y a aussi Oxford, qui comme son nom ne l’indique pas fait partie de la société Hamelin, basée à Caen dans le Calvados. Il faut également citer l’italienne Moleskine, la britannique Filofax et la petite française d’Ile-et-Vilaine Oberthur.

2- Des produits d’une qualité sans faille.

Sûre de la qualité de ses produits, Quo Vadis protège ses agendas par des dizaines de brevets. Les coutures sont solides et les finitions impeccables. Elle bénéficie aussi de la légendaire qualité de papier Clairefontaine. Mais la qualité fait elle tout ? Les nouvelles technologies sont intervenues pour amener QuoVadis à réfléchir à une nouvelle stratégie.

Ces dernières années, l’image de l’entreprise commençait peu à peu à faire vieillotte. Il lui fallait se réinventer pour être davantage en phase avec les nouveaux comportements des consommateurs, de
plus en plus connectés. Dans les années 1990, la marque avait tenté de lancer un type d’agenda électronique, mais le portable en question, qui pesait 1,9 kg et n’était doté que de 60 heures d’autonomie, n’avait pas véritablement convaincu.
Comme ses concurrentes sur le marché mondial des agendas, Quo Vadis devait absolument faire face à la montée en force des agendas électroniques nouvelle génération, présents sur les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

3- Le défi de la modernité est relevé.

En 2013, Quo Vadis avait tenté de toucher les collegiens au travers de sa gamme papier « Textagenda » et du dispositif digital « Quommunity », qui rendait des contenus accessibles via des codes imprimés sur chaque page en début de mois. Le tout s’appuyait sur deux réseaux sociaux, Facebook et Tumblr. C’était un début. Pour plus de créativité, il est aussi possible, depuis quelques années et en quelques clics, de créer son agenda papier personnalisé en ligne… Mais le plus spectaculaire, même si la ligne forte de Quo vadis reste la papeterie, c’est désormais « Quo Vadis Cal », l’agenda d’un seul coup d’œil sur iPhone et iPad. Ceci à la condition que l’application dispose d’au moins 400 mégas octets d’espace de stockage libre. A vous la planification des évènements et les priorités du mois d’un seul coup d’œil, en mode tactile.
Efficace, la dernière mouture de l’agenda électronique Quo Vadis propose une vue sur le tableau de bord de la journée, sur la semaine, sur le mois.

Elle rend donc évidentes les priorités de l’année et indique clairement les actions terminées et à faire. Le mode « coup d’œil » donne une vue synthétique ou détaillée des actions, événements et priorités du jour.
L’utilisateur peut facilement gérer et hiérarchiser ses priorités, et créer des listes d’actions à faire, pour lesquelles des rappels lui seront envoyés. Des indicateurs d’occupation du temps lui indiquent la charge de ses journées ainsi que le temps disponible entre deux événements. Tout est là pour une organisation optimale et moderne du temps quotidien.
On peut dire que Quo Vadis ne s’est pas trompée avec cette nouvelle stratégie produit. Sans perdre ses marchés traditionnels, elle va séduire de nouveaux utilisateurs, dont le nombre ne va pas cesser de croître.

No Comments

Post a Comment